Comment fait-on de la bière artisanale ?

La bière est considérée comme la boisson alcoolisée universelle, présente sur tous les continents. Néanmoins, même si la consommation de la bière est la chose la mieux partagée, le type de bière l’est moins. En effet, la bière peut provenir de grandes brasseries ou être simplement une bière artisanale. La bière artisanale se distingue par la petite taille de la brasserie et l’usage des ingrédients classiques tels que les céréales, le houblon, l’eau et la levure.

A lire en complément : 5 conseils pour choisir votre première voiture

La fabrication de la bière de type artisanale se fait en plusieurs étapes et nécessite des ustensiles.

Les étapes de fabrication de la bière artisanale

·        L’empâtage du malt

La fabrication de la bière artisanale débute par l’empâtage du malt qui consiste à concasser les grains. On peut réaliser cet empâtage à l’aide d’un moulin à céréales à réglage variable.

A voir aussi :

À ce stade, on peut utiliser uniquement le malt blond, car il contient l’enzyme nécessaire pour la transformation des grains en sucre. Les fabricants utilisent les malts foncés en faible quantité pour l’apport de divers goûts et arômes. Après le concassage du malt, on le verse dans une eau à une température de 50 ° pour brassage.

·        Le brassage de la bière

C’est une phase importante de la préparation de la bière que le spécialiste de la bière artisanale se doit de maitriser. La température de l’eau dans laquelle on verse le malt empâté s’éleve à près de 62 °C pour une durée de 30 minutes. Cette température permet la transformation de l’amidon en maltose, qui deviendra de l’alcool après fermentation. Ensuite, on monte la température de l’eau à près de 68 °C pour que l’amidon se transforme en dextrose qui donnera à la bière artisanale de la rondeur au moment de la dégustation. Enfin, il faut filtrer pour obtenir de la drêche avant d’augmenter la température de l’eau chaude à 80 ° C.

·        La phase du houblonnage

Le mout ainsi obtenu après les passages dans de l’eau à diverses températures doit être mis à ébullition. Au début de l’ébullition, on ajoute du houblon amer pour une cuisson allant de 1 heure 30 minutes à 2 heures. Ensuite, vous devrez extraire les résines amères, 10 minutes avant la fin de l’ébullition pour y ajouter le houblon aromatique. Enfin, on filtre le houblon avant la phase de la fermentation.

·        La fermentation

Le liquide résultant du houblonnage est refroidi à une température de 25 °C maximum. On incorpore la levure dans le récipient fermé avec un barboteur installé pour l’évacuation du gaz carbonique. Lorsque la fermentation est achevée, le barboteur n’est plus actif. On doit alors toujours soumettre la bière artisanale à maturation pendant la garde dans un lieu froid d’une température de 6 à 10 °C pendant quelques semaines.

La bière artisanale ainsi produite peut être embouteillée, fermentée et soumise de nouveau à maturation.

Les ustensiles nécessaires à la fabrication d’une bière artisanale

À la différence des grands moyens nécessaires à la fabrication d’une bière brassée en industrie, la bière artisanale se fabrique avec des ustensiles à la portée de tous. Il s’agit en effet de :

  • la cuve pour empâtage et brassage
  • la cuve pour le chauffage de l’eau et le lavage de la drêche
  • celle pour l’ébullition
  • un bruleur performant
  • le moulin à céréales
  • un récipient de fermentation et un barboteur.